Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Muzax, l'emission des musiques de jeux video !

Muzax est une émission radio dont le but est de faire découvrir les musiques des jeux vidéo des années 80 à nos jours.


Muzax 14, 3ème partie - Amiga vaincra !... ou le micro-ordinateur à l'origine des Trackers !

Publié par Tintoy sur 30 Novembre 2009, 23:35pm

Catégories : #Machines


La 3ème partie de ce numéro de Muzax consacré à l'Atari ST et au Commodore Amiga se compose des musiques des jeux Speedball, Carrier Command, Xenon 2: Megablast et Shadow of the Beast en version Commodore Amiga et  Atari ST selon les jeux.


Ecoutez cette émission :


Téléchargez cette émission au format MP3 en cliquant sur ce lien.


Contenu de l’émission :
Bienvenue dans Muzax, l'émission des musiques de jeux vidéo.

 

Poursuivons notre observation du combat entre 2 micro-ordinateurs 16bits, l'Atari ST et le Commodore Amiga.

« Speedball » sort en 1988.
Ce jeu de balle futuriste est développé par une toute nouvelle société très prometteuse, « The Bitmap Brothers ».
Innovant et très bien réalisé, Speedball reçois plusieurs récompenses.

Après la musique d'introduction sur Amiga, écoutons la version Atari.

Composée par David Whittaker, la conversion est musicalement très proche.
C'est au niveau des sons que l'on peut observer une nette différence.
L'Amiga et son processeur stéréo « Paula » offre une écoute plus agréable avec des sons plus « limpides ».

Toujours en 1988, la société « Rainbird » édite « Carrier Command ».

Avec son concept novateur et sa 3D temps réel, Carrier Command révolutionne l'univers du jeu vidéo en ouvrant la voix à un nouveau genre.

Le jeu est fournie avec une cassette audio contenant le thème musical.
Une version digitalisée de cette musique est jouée lors de l'écran de présentation.

La numérisation de musiques nécessite beaucoup d'espace de stockage.
La capacité des disquettes 3.5 pouces n'étant pas très importante, elles doivent être formatées en double face pour contenir les musiques digitalisées.
La qualité audio est proportionnelle à la taille du fichier obtenu après numérisation.
C'est pourquoi un choix doit être fait entre la qualité ou la durée de la musique digitalisée.

C'est grâce à l'arrivée des « samples » que les musiques pourront allier qualité et durée.

En 1989, The Bitmap Brothers développent sur l'Amiga « Xenon 2: Megablast ».

Composée par « Bomb the Bass » et adapté par David Whittaker, la musique est constituée de samples.

Un sample est un son court digitalisé.
Il peut s'agir de sons d'instruments de musiques comme des percussions, mais également de bruitages, de voix ou tout autre type de son.
Ces échantillons sont alors assemblés afin de reconstituer une musique complète.

Les logiciels permettant cette reconstitution sont appelés des « Trackers ».

Observons la réalisation sur l'Atari.


Même si la musique est également constituée de samples, le rendu est totalement différent.

Une fois le chargement du jeu terminé, la musique laisse place à une version « soundchip ».

Contrairement à l'Amiga, l'Atari ne peut pas gérer à la fois des digitalisations, l'affichage des graphismes et les animations.

Grâce à ses microprocesseurs dédiés aux différentes tâches, c'est l'architecture de l'Amiga qui fait la différence.

Développé par « Reflections » et édité par « Psygnosis », « Shadow of the Beast » sort en 1989 sur l'Amiga.


Le premier Tracker a été conçu sur Amiga en 1987 par « Karsten Obarski ».
Nommé « Ultimate Soundtracker », ce logiciel d'édition musicale permet d'enregistrer des modules audio, c'est la naissance des fameux fichiers « MOD ».

David Whittaker réalise les 6 thèmes de Shadow of the Beast en utilisant les sons échantillonnés de son synthétiseur, le « Korg M1 ».

Egalement développeur, il crée son propre format audio, le format « DW ».

La musique d'introduction est tout particulièrement réussie grâce notamment à des sons échantillonnés à 20 kilohertz, une qualité exceptionnelle pour l'époque.

La conversion sur l'Atari sort en 1990.

La musique d'intro est très réussie et montre que l'Atari peut lui aussi avoir des sonorités de  qualité.
En revanche, les phases de jeu ne sont agrémentées que de bruitages.

Nous voici au 1er niveau du jeu en version Amiga.

Avec ses superbes musiques, ses 128 couleurs affichées en simultané, ses sprites énormes et son scrolling différentiel sur 13 niveaux, la réalisation de Shadow of the Beast propulse l'Amiga vers de nouvelles sphères.

Face à cette prouesse technique, l'Atari ne pas peut rivaliser.

Cette troisième partie consacrée à l'Atari ST et l'Amiga s’achève. A bientôt pour la suite et fin de ce numéro de Muzax.

Commenter cet article

zorro 19/12/2009 00:01


merci pour ce fantastique retour sur les trackers amiga et le partage de cette culture musicale qui manque tant aujourd'hui

n'arretes pas !


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents